• Chapitre 01

    Chapitre  1 : La Rumeur !

    Chapitre 1 !

     

    Nous étions dans la matinée de Jeudi, comme à mon habitude,  j'étais seule dans le car, avec mes livres. Les garçons piaillaient derrière moi, comme toujours.  Il faisait chaud, 21°C, alors je m'étais habillée très légèrement,  une mini-jupe et un débardeur (voir tenue 1). Le car s'arrêta, nous descendons.  Je rentrai dans le collège, et à mon grand étonnement,  il était silencieux. Bizarre !

    -Qu'est-ce qui se passe ici ? Pourquoi tous le monde regarde l'arbre? m'interrogeais-je.

    -Ce n'est...pas...l'arbre qu'ils regardent ! Mais...toi ! déclara Nolwenn.

    -Moi, pas possible ! Pourquoi ils me regarderaient ? pouffais-je.

    -Parce qu’il y a une rumeur qui court ! dit Oriane.

    -Laquelle ? demandais-je.

    -Celle qui dit que...tu es...euh...tu es une princesse ! compléta Blandine.

    -HA HA HA !!! Moi, une princesse ! Non mais allô,  j'suis une fille normale !! rigolais-je.

    -Elle a pas tord! C'est toujours notre fofolle de service !! annonça Marine avec une pointe de soulagement.  

     

    *8h20 : DRIIIIINNGGG !!!*

     

    Oriane et moi étions rangées dans notre rang de classe, quand nous vîmes madame Lebihen, notre prof de musique, et madame Leguen, celle d'histoire-géo ainsi que notre titulaire, arriver vers notre classe. Madame Leguen emmena ma classe et madame Lebihen me prit à part pour m'emmener au secrétariat.

    -Tu vas aller dans le bureau de madame Cabot ! ordonna-t-elle.

    -J'ai fait quelque chose de mal ? me renseignais-je la boule au ventre.

    -Non mais elle doit t'annoncer quelque chose ! répliqua ma prof de musique.  

    -Ah... soufflais-je pas rassurée.  

    Après cela nous marchâmes en silence jusqu'au secrétariat où nous entrâmes. Madame Lebihen toqua au bureau de la directrice.   

    -Entrez ! intima madame Cabot.

    -Voici Capucine ! dit madame Lebihen.

    -Merci. remercia la directrice. Entre et assieds-toi ! commanda-t-elle.

    Je m'asseyais en silence et un peu tremblante.

    -Très bien ! Puisqu'elle est là, vous pouvez venir ! exigea-t-elle.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :