• Le Sauveur

    Fanfiction de La Légende de Zelda.

     

    Personnages : Link, Dark Link et Zelda.

  • Link avait terminé sa quête et il pouvait enfin se reposer en paix dans le château de sa bel princesse, Zelda. Il était dans sa chambre et tentait de se reposer, en vain, ses pensées allait toutes vers cette beauté vivante. Comment dormir quand l’esprit ne voulait rien en savoir. Il déambula alors dans les couloirs du majestueux château pour se tranquilliser et trouver le sommeil. Perdu dans ses pensées, ses pieds le menèrent vers l’aile de la princesse, ce dernier entra et continua sa marche.

    Quand tout à coup, il entendit un cri aigu et terrifiant provenant du fond de l’aile. Il courut vers cette source sonore et se figea devant une porte, une porte qu’il connaissait que trop bien, c’était celle de Zelda. Son cœur battait à toute allure, que se passait-il ? Il ouvrit en grand fracas la porte et, le spectacle qui s’offrit à lui le dégoûta et le mit dans une de ces colères. Devant lui, se tenait son double maléfique, celui tenait la princesse par les hanches et la serrait contre lui. Il toisa son double, et arracha délicatement et lentement la robe de la jeune fille.

    -Avoue-lui que ça te plait ! cracha-t-il à Link.

    -Lâche-là ! cria ce dernier.

    -Pourquoi donc ? demanda l’autre. Tu meurs d’envie de voir la suite !

    -Li…Link… souffla Zelda.

    -Tu l’auras voulu ! hurla le sauveur hors de lui.

    Il prit l’épée d’une de des armures de la chambre et fonça droit sur son double. Celui-ci poussa la princesse sur le lit et contra l’attaque de Link. Un combat s’ensuivit, Zelda courut se réfugié dans un coin de la chambre tandis que Link essayait de battre son double. Il savait le moindre de ses gestes, ses bottes secrètes, ses techniques, tous ! Alors comment faire pour le battre, il avait beau réfléchir, rien ne lui venait à l’esprit, il frappa de toutes ses forces mais son adversaire esquiva encore et encore.

    -Ca ne sers à rien et tu le sais, je te connais par cœur, mon ami ! taquina le côté sombre de Link.

    -Non, je te vaincrai ! se rassura Link.

    -Ha ha, c’est beau d’espérer ! Tu vas perdre ! Et j’aurais ta petite princesse à moi tout seul ! Je ne te raconte pas tout ce que j’ai prévu pour elle !! balança-t-il

       Ces paroles enfoncèrent Link dans une colère plus profonde et ses coups se faisaient de plus en plus destructeurs ! Il avait osé toucher à sa divine beauté et il allait en payer les frais ! Il devint de plus en plus rapide, déterminé à enterré cette ombre au fin fond de la terre ! Il trancha, tapa, esquiva, toucha jusqu’à ce qu’il soit épuisé. Son ombre jouait avec lui mais il n’allait pas se laissé abattre. Il entendit les sanglots de sa bien-aimée retentirent dans son dos, elle avait peur et était désespérée, non ! Il ne fallait pas qu’elle ait cette image de lui, alors il se ressaisit et combat avec plus de rage, puis en une fraction de seconde, il vit une entrée, Link lança son épée dans celle-ci et touche son double de plein fouet ! Dark Link poussa un cri de douleur ! Le voilà son point faible ! Tous les muscles de Link se tendirent, il convergea tous ses gestes vers ce point et lança une, puis deux, et trois attaques simultanées. Le méchant se retrouva à terre en quelques minutes malgré ses tentatives d’esquives, Link était devenu trop rapide avec la haine qui sommeillait en lui. Ce dernier donna le coup fatal et son côté sombre retourna d’où il venait, l’Enfer !

    Link, épuisé, s’agenouilla à terre et tourna la tête. Zelda était recroquevillé dans son coin, il se leva et s’accroupit devant elle, posa sa main sur sa tête pour la rassurer.

    -C’est fini ! murmura-t-il. Il est parti.

    -Liink !! s’écria Zelda en sautant dans ses bras. J’ai eu si peur !!

    -Chuuut ! Tous va bien.

    Il lui caressa le dos pour qu’elle se calme et lui dit encore quelques mots doux pour qu’elle n’ait plus peur. La princesse le regarda dans les yeux.

    -Tu m’as encore sauvée, Link ! souria-t-elle. Qu’est-ce que je ferai sans toi.

    -Tu aurais un autre sauveur ! répondit-il.

    -Non, tu es irremplaçable ! souffla Zelda. Tu es unique dans mon cœur !

    -Dans le mien aussi, tu es unique ! chuchota Link.

    Leurs yeux pétillaient, leurs souffles se mêlaient, leurs paroles s’envolaient dans la profondeur des ténèbres. Zelda l’enlaça plus fort qu’avant.

    -Merci.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique